MELPOMEN, LA MÉTHODE D’ÉLUCIDATION DU LATIN PAR PERMUTATION DE L’ORDRE DES MOTS SELON L’ÉNONCIATION NATURELLE

Benoit JEANJEAN

Descriptif

La méthode traditionnelle d’équivalence entre cas et fonctions se heurte aux limites des connaissances grammaticales des élèves et étudiants, qui sont impuissants à passer de cette équivalence à la traduction du texte. La méthode MELPOMEN part de l’interprétation des cas en fonction de leur appellation en latin, sans l’écran que constitue la terminologie des fonctions grammaticales françaises. Se fondant sur les catégories de la linguistique systémique fonctionnelle, elle part du verbe et de sa construction, en distinguant les principales catégories de verbes, pour aller à la recherche des compléments requis par son sens dans la phrase. Le travail suppose la mise en place d’une démarche d’enquête active de la part des élèves. Le texte est ensuite réécrit au moyen d’une recomposition progressive du texte, qui s’appuie sur les hypothèses de construction verbale faites au préalable. La lecture du texte latin dans l’ordre naturel en français permet souvent une compréhension globale de la phrase. On peut ensuite faire une première traduction juxtalinéaire reprenant au maximum les mots français dérivés du latin, qui constituera le point de départ vers un véritable travail de reformulation collective. La même opération peut se faire sur des phrases simples ou des textes entiers, en s’appuyant sur des codes couleurs et autres procédés de modélisation de la progression du texte.



Citer ce billet
Flore Kimmel-Clauzet (2022, 20 mai). MELPOMEN, LA MÉTHODE D’ÉLUCIDATION DU LATIN PAR PERMUTATION DE L’ORDRE DES MOTS SELON L’ÉNONCIATION NATURELLE. L'Antiquité en dialogue. Consulté le 23 juin 2024, à l’adresse https://antiqdialog.hypotheses.org/1479

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search